Dakarposte.com - Le site des scoops

Accidents meurtriers sur nos routes – L’indiscipline des chauffeurs décriée mais… est-ce la seule cause ?

Analyse

On ne compte plus le nombre de victimes des accidents de la route notés ces derniers temps dans notre pays. Tenter d’en rappeler certains qui ont été particulièrement meurtriers serait d’ailleurs une manière de remuer le couteau dans la plaie car il y a trop de familles endeuillées. Pourquoi tant d’accidents sur nos routes ?
Beaucoup indexent l’indiscipline et l’inconscience des chauffeurs, surtout dans les transports en commun où l’on dénombre le plus d’accidents mortels. Il est vrai que la plupart de ces chauffeurs sont des analphabètes qui ont obtenu leur permis de conduire on ne sait trop comment. Sans doute en empruntant des chemins détournés et en casquant le prix fort…
Toujours est-il qu’ils sont à l’origine d’un nombre important d’accidents par leur indiscipline, surtout le non-respect des règles les plus élémentaires de prudence. Maîtrisent-t-ils seulement le code de la route, réputé être le code le plus parfait au monde ? Mais même ceux d’entre eux qui connaissent le code de la route n’en respectent pas les règles et recommandations. C’est cette inconscience qui heurte les Sénégalais et les incline donc à accuser les chauffeurs, traités sans ménagement de "tueurs de la route".
Pour corser l’addition, la vétusté de certains véhicules de transport en commun est inimaginable. A se demander comment ils parviennent à obtenir la "visite technique" tant, visiblement ces véhicules ne doivent pas circuler pour cause d’âge trop avancé, d’organes défaillants, de carrosserie branlante, etc… Sans compter ces grands bus qui portent sur le toit un volume de bagage équivalent au gabarit du bus lui-même ! 
Mais, s’il faut mettre en cause les chauffeurs et leurs véhicules hors d’âge, il faut également pointer du doigt l’absence de sanctions, pour ne pas dire la complicité ou le laxisme de ceux qui sont chargés de les contrôler. Policiers et gendarmes sur la route ne devraient pas laisser passer des bus surchargés en passagers et en bagages. Il ne s’agit pas seulement de verbaliser avec rigueur, mais il faut oser envoyer certains véhicules à la fourrière ou carrément à la casse tant ils constituent des dangers permanents pour les voyageurs. Mais dès qu’ils encaissent un petit billet, les "mange-milles" tolèrent tout et contribuent à mettre en danger des milliers de vies humaines. Mais il y a aussi ces routes défectueuses où l’on peut être surpris par un énorme nid de poule ou un dos d’âne hors normes et non signalé. Tous responsables.


Mamadou Ndiaye, Dirpub dakarposte

Mamadou Ndiaye

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

ASSOMPTION - FÊTE DU 15 AOÛT EN TEMPS DE CRISE SANITAIRE

15/08/2020

SAINT-LOUIS : LANCEMENT DE L’OPÉRATION DE DISTRIBUTION DE 26.000 POUBELLES AUX MÉNAGES

15/08/2020

BATAILLE AUTOUR D’UNE EVENTUELLE 3E CANDIDATURE - Ces obstacles qui affaiblissent d’avance la candidature de Macky

15/08/2020

Burkina Faso: le grand imam de Djibo retrouvé assassiné

15/08/2020

Toubacouta: La foudre tue deux sœurs...

15/08/2020

LIBERTÉ PROVISOIRE POUR LES CHEFS DE VILLAGE DE TOBÈNE, KITIANE ET MBENGUÈNE

15/08/2020

Entretien / Serigne Cheikh Abdou Mbacké Barra Dolly révèle : "Des ténors de l'opposition sont en train de négocier avec le président Macky Sall (...). La mairie de Touba et ce que le Khalife m'a dit..."

15/08/2020

CORONAVIRUS : 160 NOUVEAUX CAS DONT 91 CONTAMINATIONS COMMUNAUTAIRES ET DEUX DÉCÈS SUPPLÉMENTAIRES

15/08/2020

Sextorsion, faux monnayage, stupéfiants… Les « coups de filets » de la police judiciaire

15/08/2020

TOUBA : UN JOURNALISTE ACCUSÉ D'AVOIR DÉTOURNÉ DES FONDS DE TOUBA ÇA KANAM

14/08/2020