KAFFRINE : DES QUARTIERS SOUS LES EAUX, UN PLAN D’ASSAINISSEMENT RÉCLAMÉ

ACTUALITÉ


Des habitants de certains quartiers de la commune de Kaffrine (centre), notamment Diamaguène et Kaffrine 2 sud, pataugent dans les eaux suite aux fortes pluies qui se sont abattues sur la capitale du Ndoucoumane dans la nuit de mercredi à jeudi matin, a constaté l’APS.
 
Dans ces quartiers périphériques, certaines maisons sont envahies par les eaux pluviales.

Devant cette situation, de nombreux sinistrés réclament un plan directeur d’assainissement, pour "une solution durable" à la problématique des inondations dans la capitale du Ndoucoumane.
 
"Comme d’habitude, voilà que nous renouons encore avec les affres des inondations. Depuis hier, nous pataugeons encore dans les eaux. Nous interpellons directement les autorités étatiques. Il nous faut un plan directeur d’assainissement (...) pour une solution durable des inondations", a lancé Ousmane Dembélé, porte-parole des populations des quartiers Kaffrine 2 sud et Diamaguène.
 
"Nous supplions le chef de l’Etat de nous faire construire de véritables bassins de rétention et de nous doter d’un réseau d’assainissement pour drainer les eaux usées et pluviales. Nous souhaitons que l’Etat nous aide à régler ces problèmes d’inondation, comme il l’a fait dans d’autres villes du pays", insiste-t-il.
 
Pour Pape Ndao, un habitant du quartier Diamaguène, la commune de Kaffrine "fait partie des villes les plus touchées par les inondations", si bien qu’à chaque hivernage, les populations sont gagnées par la peur, fait-il observer.
 
La commune de Kaffrine "veut que des solutions durables soient envisagées par le gouvernement. Nous souhaitons que ces questions d’inondation soient définitivement réglées", plaide Satou Cissé, une autre habitante du quartier Kaffrine 2 sud.
 
"Depuis des décennies, à chaque hivernage, nous vivons le calvaire. Nous n’avons pas où cuisiner. Nos maisons sont complétement envahies par les eaux. Nous demandons aux autorités étatiques de faire tout ce qui est possible pour éradiquer le problème des inondations à Kaffrine", ajoute-t-elle. 
 
Selon Moustapha Signane, "la meilleure solution pour minimiser ces risques d’inondation à Kaffrine, c’est de faire en sorte que des canalisations soient construites dans la ville, pour permettre l’évacuation des eaux de ruissellement".
 
"Il nous faut des canalisations. Nous voulons que des solutions durables soient envisagées par le gouvernement, car chaque année, nos bagages, nos vivres et nos maisons sont emportés par les eaux", déplore le jeune Moustapha.
 
Tout comme certaines maisons, le marché central de la capitale du Ndoucoumane est également envahi par les eaux.

Ainsi, les commerçants et les clients, en particulier les femmes, y ont vécu un véritable calvaire ce jeudi matin.










 
MNF/ASG/ADL/BK (aps)



 
Mamadou Ndiaye

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Economie du Sénégal : Mouhamed Dia, consultant : « Rien n’avance dans ce pays, tout est à l’arrêt »

23/09/2019

LE KHALIFE GÉNÉRAL DES MOURIDES À MASSALIKOUL DJINANE

22/09/2019

"Guest star" de la soirée de gala de son "poulain" Oumar Bao, le responsable politique de l'APR,Mamour Diallo lui ravit la vedette

22/09/2019

LES CADRES DE PASTEF CONFORTENT SONKO ET TANCENT LA CCR

22/09/2019

Mbour : Macky Sall offre cinq (5) millions à La Collectivité Mandingue

22/09/2019

La présence de forces étrangères dans le Golfe accroît "l'insécurité", selon Rohani

22/09/2019

Thiès : Baye Saër Niang meurt poignardé par son collègue tailleur et conducteur de Jakarta

22/09/2019

Un décret limite à 10 ans certains avantages des anciens Premiers ministres français

22/09/2019

Iba Der Thiam : "Je n'avais pas le temps de faire le tour de toutes les familles maraboutiques…"

22/09/2019

Inauguration de Masalikoul Jinane : Arrivée du Khalife général des mourides à Dakar

22/09/2019