Dakarposte.com - Le site des scoops

Me Aïssata Tall Sall sur son exclusion du Ps : "Inique, nulle et non avenue"

ACTUALITÉ

Cinq jours après son exclusion du Parti socialiste (Ps) ainsi que 64 de ses camarades, Me Aïssata Tall Sall a réagi pour la première fois à la décision prise par le parti dont elle a porté la voix des années durant.

Selon la mairesse de Podor qui a réagi sur les ondes de la Rfm ce midi, "c'est une décision inique, nulle et non avenue. Elle est inique dans la mesure où comme on le pressentait, cette direction du Parti socialiste est dans une fuite en avant organisée, orchestrée, mais dans d'une frayeur que rien ne justifie. Je ne sais pas de quoi elle a peur. Elle n'a jamais voulu nous convoquer, c'est de façon unilatérale et de façon inique qu'elle a pris cette décision", regrette l'avocate.

Une exclusion qui ne se justifie pas, selon elle. "Elle est unilatérale, jamais on a été entendus". Or, "les textes du parti organisent la prise de sanctions et quelle que puisse être cette sanction. Comme cette direction est frileuse, elle ne sait pas où se donner de la tête. Ce qui l'intéresse, c'est de mettre dehors des camarades qui pourraient gêner le secrétaire général et d'autres camarades du bureau politique. Ce n'est pas digne du parti de Senghor", condamne la mairesse de Podor.

La décision prise, l'avocate promet de porter l'estocade. "Jusqu'au moment où je vous parle, personne ne m'a notifié l'exclusion. Je n'accorde aucun crédit à ce qu'ils annoncent. Donc, quand la décision me sera notifiée, une voie de recours existe. Nous voulons que ces gens comprennent que nous sommes dans un pays de droit", rappelle Me Sall.

Quid de son silence depuis la mise en exécution de cette décision de les exclure du Ps? "Moi, contrairement à la direction du Ps, j'ai beaucoup de respect pour les Sénégalais. La direction a attendu la date du 30 décembre 2017 pour venir perturber une ambiance de fête, une ambiance de retrouvailles familiales, une ambiance où on se congratule et se fait des vœux. Je ne voulais pas perturber cette sérénité des Sénégalais. C'est la raison pour laquelle je n'ai pas réagi, ni le 30 décembre, ni le 31 décembre, ni le 01 janvier encore moins le 02 janvier", clarifie-t-elle.


Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Communiqué du conseil des ministres du Mercredi 23 Septembre 2020

23/09/2020

Les nominations en conseil des ministres du Mercredi 23 Septembre 2020

23/09/2020

EXCLUSIF- MOSQUÉE DE TIVAOUANE/ Serigne Mountakha Mbacké envoie une délégation et participe à hauteur de... 100 millions

23/09/2020

Mali : Alioune Tine demande la libération immédiate de l’ancien Pm Boubou Cissé

23/09/2020

Magal et Covid-19 : Une braise dans la poudrière

23/09/2020

Ambassade de France à Abidjan : Jean-Christophe Belliard pressenti pour remplacer Gilles Huberson.

23/09/2020

TOUBA - ENTERREMENT DE MBAYE WADE : Sa famille de Guédé affiche ses intentions, Muqadimatul Khidma ouvre une enquête sur le Sénégalais.

23/09/2020

MAURITANIE : Candidats au « Barça ou Barcaq », plusieurs ressortissants sénégalais meurent en mer.

23/09/2020

CORED: Les 12 membres du Tribunal des pairs installés (VIDEO)

23/09/2020

L'armée en deuil: Le colonel Fallou Wade n'est plus

23/09/2020